OSTÉOPATHE A BOURGOIN-JALLIEU

04.37.03.19.92

  • Previous
  • Next
  • Ostéopathe à Bourgoin-Jallieu

    Ostéopathe à Bourgoin-Jallieu

  • Léa Dao

    Léa Dao

Accident de voitureDes douleurs cervicales, lombaires, sciatiques, des compressions thoraciques ou des maux de tête peuvent être les conséquences d’un accident de voiture ou de moto.

Névralgies, sciatiques, lombalgies, maux de tête, insomnies… sont peut être les séquelles tardives d’un ancien accident de voiture ou de moto. Même si aucune lésion n’est visible aux examens radiologiques, même si le « coup du lapin » a été modéré, l’onde de choc reste inscrite dans le corps et occasionne troubles et douleurs.

 

Le traumatisme le plus souvent rencontré lors d’un accident de voiture est le coup du lapin. Ce phénomène bien connu, est la suite de flexions et d’extensions forcées par le choc provoquant le plus souvent des raideurs ou des entorses cervicales visibles à la radio. Ces douleurs sont souvent accompagnées d’un phénomène de fatigue et de perturbation de l’humeur.
Sur le plan ostéopathique, on retrouve cette raideur tout au long de la colonne vertébrale, du crâne au bassin. Elle est associée à une tension des muscles de toute la colonne provoquant une compression permanente. C’est cette compression qui déclenche les douleurs.

Ces douleurs peuvent survenir même longtemps après l’accident. Les tensions générées par l’accident vont gagner le reste du corps comme une vague se propage dans l’eau. Cette propagation prend du temps. Des douleurs peuvent alors s’installer sur diverses parties du corps, parfois éloignées des points d’impact et jusqu’à 6mois après l’accident.

 

Crâne et bassin sont liés anatomiquement


La dure-mère, membrane méningée qui tapisse la boite crânienne, se prolonge comme un tube dans la colonne vertébrale et s’attache solidement sur le sacrum tout en bas.
C’est à cause de ce rapport anatomique particulier qu’un choc sur le sacrum peut entrainer des problèmes crâniens à distance. De même un choc sur la tête peut provoquer des douleurs lombaires. Ce lien dure-mère est spécifiquement travaillé par l’ostéopathe.

 

Quand consulter ?


-Après tout type d’accident
-Même en l’absence de signes radiologiques « objectifs », la peur, l’émotion ont pu suffire à bloquer la respiration, gêner le fonctionnement du diaphragme thoracique et entrainer des compensations douloureuses.
-Dans tout les cas où il y a eu traumatisme crânien avec ou sans perte de connaissance (après consultation chez le médecin ou aux urgences)
-Dans les cas de douleurs vertébrales, cervicales, dorsales ou lombaires.
-En cas de troubles de la vue, de l’audition, de l’olfaction, insomnie, vertiges.

 

Et dans tout les cas où la pression de la ceinture ou le volant a pu provoquer :


-des gênes et des douleurs respiratoires
-des sensations d’angoisse, d’oppression
-des douleurs au niveau du sternum
-une fragilité, une baisse de « tonus » ou un état dépressif.

 

L’ostéopathe redonne de l’équilibre et de la mobilité aux structures qui n’en ont plus, pour que le corps puisse surmonter le traumatisme.

Il ne faut pas perdre de vue que vous devez toujours faire un bilan avec votre médecin ou les services compétents suite à un traumatisme.
L’ostéopathe peut venir en complément. Il ne peut pas travailler sur des tissus déchirés, enflammés ou abîmés.