OSTÉOPATHE A BOURGOIN-JALLIEU

04.37.03.19.92

  • Previous
  • Next
  • Ostéopathe à Bourgoin-Jallieu

    Ostéopathe à Bourgoin-Jallieu

  • Léa Dao

    Léa Dao

L’ostéopathie et le système nerveux végétatifLe système nerveux végétatif, aussi appelé système autonome, est le système qui permet de réguler les différentes fonctions automatiques de l’organisme, telles que la digestion, la respiration la circulation artérielle et veineuse, la pression artérielle, la sécrétion, l’excrétion et la sudation.


Ce système comprend 2 systèmes qui s’opposent et s’équilibrent l’un par rapport à l’autre, les systèmes parasympathique et orthosympathique.


Le système parasympathique est responsable du ralentissement général des organes et de la stimulation de la digestion.
Le système orthosympathique correspond à la mise en alerte de l’organisme et à la préparation de l’activité physique et intellectuelle. Il est responsable de la dilatation des bronches, de l’accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, de la dilatation des pupilles, et de l'augmentation des sécrétions, notamment de la transpiration.

 

Les centres régulateurs du système neuro-végétatif sont situés dans la moelle épinière, le cerveau et le tronc cérébral (à la base du crâne). Ce système possède des regroupements ganglionnaires appelés « plexus », comme le plexus solaire qui est le siège d'une accumulation de « maux émotionnels » vécus et accumulés donnant des sensations ciblées de mal-être.


Les 2 systèmes, orthosympathique et parasympathique, sont censés fonctionner ensemble de façon équilibré. Lors du stress, le système orthosympathique prend le dessus sur le système parasympathique. Ce dérèglement génère des troubles de toutes les fonctions autonomes du corps se manifestant souvent par une augmentation du stress, de l’angoisse et de l’anxiété. Il se retrouve par exemple lors d’états dépressifs, des troubles du sommeil, de spasmes, d'un vécu émotionnel difficile, et des difficultés de concentration ou d’attention.

 

L’ostéopathe va travailler sur les centres du système neuro-végétatif pour réduire le déséquilibre entre les systèmes orthosympathique et parasympathique.